Les Murmures de Vasterra

Forum RPG Fantasy avec un univers inventé de A à Z. Quatre peuples, trois nations, et un mystère qui plane sur le monde de Vasterra...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Les Fjörds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 5
Date d'inscription : 28/07/2016

MessageSujet: Les Fjörds   Ven 29 Juil - 10:29

Les Fjörds : le peuple de la toundra

Âge maximal : 80 ans
Taille : Environ 2m30
Attributs physiques : Peau claire à mate, cheveux blonds à noirs, musculature naturellement développée, formes marquées.
Localisation principale : Principalement en Wallhastein répandus dans le reste du monde.
Divinité : Sigvard
On dit... un Fjörd, une Fjörde, des Fjörds (se prononce fi-ord)
Prénoms et sonorités typiques : Sonorités gutturales et dures, utilisation courante des sons en « RID », « GAR », ou « GË » (inspirations vikings). Les prénoms sont généralement courts. Ex : Ygrid (F), Frëge (F), Ofgär (F), Ragnar (M), Harald (M), Björn (M)

Peuple valeureux et brave, les Fjörds considèrent que chaque vie est précieuse. Leur  philanthropie fait d'eux d'agréables voisins, même s'ils se révèlent prêts à tout pour protéger leurs familles. Paradoxalement, le peuple de la toundra est aussi chaleureux que son habitat est glacial et austère. Le Pacte qui les lie aux dragons les rend particulièrement intouchables sur le plan géopolitique. Sans être animés par un quelconque désir de conquête, les Fjörds aiment voyager et découvrir de nouvelles cultures, ce qui fait qu'ils ne restent pas tous dans leur duché d'origine.

→ Un peuple, un passé
Le peuple de la toundra fut le second à être découvert par les Hommes. En offrant nourriture et abri aux explorateurs, les Fjörds ont instauré une relation amicale qui ne devrait s'effriter que plusieurs siècles plus tard. Avant que son chemin ne croise celui des Hommes et des Eshäars, le peuple de la toundra n'avait guère quitté son fief natal, le Wallhastein. Habitués aux conditions difficiles de la région, les Fjörds ont appris à survivre sans dénaturer le duché qu'ils chérissent tant. Solides et courageux, ils domptèrent les mers grâce à leurs hagbards, et furent ceux que l'on sollicita lorsqu'il fallut bâtir des navires pour explorer les terres de l'ouest.
En constatant que les autres colons abusaient de l'hospitalité des Shaëbs et allaient jusqu'à les réduire en esclavage, le peuple de la toundra se désolidarisa complètement du projet. Voyant que cela ne suffisait pas, ils s'apprêtaient à révéler l'existence des dragons pour faire pression sur le reste de l'Empire au même moment où les Shaëbs se révoltèrent.

→ Mœurs
Les valeurs portées par le peuple de la toundra sont celles de la bravoure et de la persévérance. En effet, on ne verra jamais un Fjörd prendre la fuite face à un danger ou baisser les bras. Leur force naturelle et leur haute stature leur permettent de ne pas craindre grand chose, ce qui ne fait que renforcer un comportement qui pourrait être pris pour inconscient ou trop téméraire. Pourtant, les Fjörds voient bien le danger qu'ils courent. Ils choisissent simplement de passer outre, en refusant que la peur détermine leurs actions. Cela ne les empêche pas d'être prudent, même si la plupart des Fjörds ont tendance à réfléchir après avoir agi, obéissant à un instinct qu'ils pensent être toujours bon.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord, le peuple de la toundra n'est pas violent. Certes, mieux vaut éviter de les pousser à bout, mais la violence gratuite ne fait pas partie de leurs habitudes. Au contraire : les Fjörds considèrent que chaque vie est précieuse, y compris celles de leurs ennemis ou de leurs adversaires. C'est pourquoi ils ne tuent que lorsqu'ils y sont contraints, et prient pour guider jusqu'à Sigvard toutes les âmes dont ils réduisent le corps au silence. On peut parfois avoir l'impression qu'ils s'excusent et cherchent à se repentir après avoir cédé à ce qu'ils considèrent comme une forme de démence. Malgré tout, ils pensent que l'âme la plus pure peut être prisonnière d'un corps corrompu, et tuer ce dernier consiste à libérer la première.
Nobles et silencieux, les Fjörds n'aiment pas parler pour ne rien dire. On les verra toujours venir en aide à ceux qui souffrent d'une injustice. Le peuple de la toundra a horreur que les plus forts abusent de leur pouvoir pour affaiblir davantage les plus démunis. Réduire chacun à l'esclavage en augmentant davantage sa vulnérabilité sans lui offrir la délivrance qu'il mérite, voilà ce qui est vraiment cruel. Malgré tout, les Fjörds restent  convaincus que chacun a quelque chose à apprendre des autres, qu'il s'agisse d'un prince ou d'un cordonnier, et c'est pour cela qu'il faut prêter une oreille attentive à tout le monde.
Si le chef de famille est en général le père, le sexisme n'existe pas chez les Fjörds : hommes et femmes combattent côte à côte et s'occupent de manière égale du foyer et de l'éducation des enfants.

→ Relations avec les autres peuples
Parce qu'ils ont été les seuls à s'efforcer de les sauver, les Fjörds ont conservé de bonnes relations avec les Shaëbs. Comme des cousins éloignés vivant dans des contrées radicalement opposées, les deux peuples se vouent un respect mutuel. Les Fjörds considèrent quelque part le peuple du désert comme son petit frère, encore jeune, qui n'a besoin que de temps pour grandir et voler de ses propres ailes.
Les Eshäars ne les ont jamais impressionnés. Peu sensibles aux beaux discours, les Fjörds ne se laissent pas amadouer par les compliments mielleux du peuple des cités. Eux préfèrent les actions aux paroles, or les Eshäars n'ont jusqu'ici pas fait grand chose qui mérite leur respect. D'autant plus que leurs dieux respectifs ne peuvent pas se voir en peinture...
Étant donné que les Enfants d'Eros ne semblent pas animés d'intentions belliqueuses, le peuple de la toundra n'a aucune raison de ne pas les apprécier. Au contraire : aimant particulièrement les belles choses, ceux qui ont la chance de visiter Outreciel et sa capitale Astrapolis reviennent emplis d'admiration pour ce peuple qui semble touché par la grâce.

→ Culture
Mariage & relations :
C'est bien simple : les mariages n'existent pas. Il n'existe aucune cérémonie visant à unir pour la vie deux personnes, bien que cela ait déjà été envisagé par le passé. Les Fjörds n'aiment tout simplement pas l'idée de dépendre indéfiniment de quelqu'un, surtout lorsque l'une des personnes du couple part à l'autre bout du Wallhastein pour chasser ou pêcher... ou se fait gober par un oroch. Aimer à distance serait trop douloureux, c'est pourquoi le peuple de la toundra préfère laisser les choses suivre leur cours naturel. Cela ne les empêche pas d'être très fidèles et prévenants envers leur partenaire, et de fonder des familles nombreuses. Les Fjörds préfèrent rester libres d'aimer qui ils veulent, mais une seule personne à la fois. Un homme peut donc être père plusieurs fois, avec plusieurs mères différentes, à condition qu'elles n'aient pas toutes été ses maîtresses en même temps. Mais en général, les Fjörds se contentent d'un seul compagnon.
L'homosexualité n'est pas vue de la même manière partout : en fonction de leur éducation et des mentalités avec lesquelles ils ont grandi, les Fjörds seront plus ou moins ouverts d'esprit. Certains villages n'acceptent pas du tout ce comportement qu'ils jugent contre-nature, tandis que d'autres n'y font même plus attention tant il est devenu courant.

Fêtes et célébrations :
► Fête des Familles : le 21e jour de Vamün est un jour férié dédié aux familles. Chaque foyer se retrouve chez-lui pour passer ces précieuses 24h ensemble et resserrer les liens qui unissent ses membres. Les pères emmènent leurs filles pêcher, les mères vont cueillir des baies avec leurs fils... et le soir venu, tous se retrouvent auprès du feu pour partager le repas qu'ils auront préparé dans la journée.

→ Particularités physiques
Grands et forts, les Fjörds sont des plus impressionnants. Leur vue est plus évoluée que la normale, ce qui leur permet de fouiller les recoins de la montagne d'un seul coup d’œil, et de distinguer les intrus ou leurs proies à bonne distance. C'est pourquoi ils font d'excellents archers, même si chacun d'eux se doit de savoir manier une hache. Leur cœur bat moins vite que la normale, ce qui semble renforcer l'impression lente et pataude qu'ils peuvent dégager quand ils ne combattent pas ou ne chevauchent pas leurs dragons.
A l'inverse, leur musculature se développe plus vite et avec moins d'efforts, et leur peau est plus résistante. Il faut plus qu'une feuille de parchemin pour entailler le doigt d'un Fjörd. Peut-être même plus qu'un couteau. Malgré tout, ils peuvent être très délicats.

→ La dragonnerie & le Pacte
Les Fjörds se sont efforcés de cacher au rester du monde l'existence des dragons. Finalement, cela a fini par se savoir lorsqu'un voyageur égaré est tombé nez à nez avec l'un des reptiliens. Sacrée surprise !...
Ils vivent en harmonie avec ces créatures intelligentes depuis des siècles, comme deux branches d'une unique et grande famille. Les lézards apportent leur force et leur sagesse tandis que les hommes utilisent leur ingéniosité. Les Fjörds ont toujours tenté de protéger les dragons de la convoitise de leurs voisins. Les lézards sont parfois utilisés comme moyen de dissuasion, ou comme compagnons de bataille : les Fjörds ont appris à les chevaucher, mais ne le font que lorsque la situation les y oblige. Ils ne se sentent pas très à l'aise dans le ciel et préfèrent combattre sur la terre ferme, laissant les dragons agir seul au-dessus des nuages.

Le pacte liant le peuple de la toundra aux dragons fait que chaque famille a un dragon pour gardien. Celui-ci doit veiller à la sécurité du foyer et de ses membres tout en leur venant en aide s'il le peut (il est courant qu'un dragon porte sur son dos les paquets et les biens d'une famille qui déménage, par exemple). Le dragon ne vit pas à proprement parler avec la famille en question, mais tous deux sont liés de manière à ce que le lézard sent instinctivement quand elle est en danger, comme un appel impossible à réprimer. Le dragon veille sur la même lignée tout au long de sa longue vie, et protège parfois plusieurs dizaines de générations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vasterra.forumactif.org
 
Les Fjörds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Murmures de Vasterra :: Bienvenue en Vasterra ! :: Prologue & bibliothèque :: Peuples-
Sauter vers: